Membrane épi-rétinienne

Une membrane épi-rétinienne résulte de la prolifération de cellules à la surface de la rétine et plus précisément de la macula. Elle forme une « peau » qui se contracte et entraine un plissement de la rétine.

 

La cause exacte n'est pas connue. Cela survient plutôt chez les personnes de plus de 50 ans.

Au début de son évolution, la membrane épi-rétinienne entraine peu de gène visuelle. Elle évolue de façon lente et progressive. Lorsqu’elle se contracte elle entraine une baisse de vision pouvant être associé à des déformations des images. Elle peut gêner la vision de l’autre œil et obliger à fermer l’œil malade pour pouvoir lire plus confortablement.

Le diagnostic se fait à l'OCT (Optical Coherence Tomography).

 

 

Le seul traitement est la chirurgie. Elle consiste en une vitrectomie avec pelage de la membrane épi-rétinienne.

Télécharger le PDF sur la vitrectomie de membranne épi-rétinienne

 

Après l’intervention la rétine se déplisse progressivement. La récupération est lente et progressive pouvant aller jusqu'à plusieurs mois après l'intervention. Dans 90% des cas, les patients perçoivent une diminution voire une totale régression des déformations. Dans 70% des cas les patients ont une amélioration de l'acuité visuelle après l'intervention. Dans les autres cas, il y aura une stabilisation de l'acuité visuelle. L’évolution postopératoire dépend en grande partie de l’ancienneté et de la sévérité de la membrane.

Les membranes peuvent récidiver dans 5 à 7% des cas, et nécessitent alors une nouvelle intervention.